bosseler


bosseler

bosseler [ bɔsle ] v. tr. <conjug. : 4>
• 1170; de bosse
Déformer par des bosses. bossuer, cabosser. P. p. adj. Pare-chocs bosselé. Par ext. « Un de ces amas qui bosselaient irrégulièrement la plaine » (Flaubert). ⊗ CONTR. Débosseler.

bosseler verbe transitif Déformer par des bosses accidentelles. ● bosseler (difficultés) verbe transitif Conjugaison Bosseler. Attention au redoublement de l devant e muet : il bosselle, il bossellera, mais nous bosselons, il bosselait. . Sens 1. Bosseler = travailler en bosse, en relief, des ouvrages en métal (plateau en cuivre bosselé) ou déformer par des bosses (le choc a bosselé la carrosserie en plusieurs endroits). 2. Bossuer = déformer par des bosses. « Sur le revers d'une de ces collines décharnées qui bossuent les Landes... »(Th. Gautier). Registre Bosseler est plus courant, bossuer plus littéraire. ● bosseler (synonymes) verbe transitif Déformer par des bosses accidentelles.
Synonymes :
Contraires :
- débosseler

bosseler
v. tr.
d1./d En orfèvrerie, travailler en bosse.
d2./d Faire des bosses à (qqch). Syn. (Québec) bosser.

⇒BOSSELER, verbe trans.
A.— Emploi trans.
1. Domaine des arts décoratifs. Exécuter un travail en relief sur (une pièce d'orfèvrerie, etc.). Bosseler de la vaisselle (Ac. 1835-1932).
2. Déformer (quelque chose) par des bosses (cf. bossuer A) :
1. Jeanne, répondis-je avec la gravité d'un maître, je crois que, s'il s'agit de briser les assiettes, d'ébrécher les plats, de bosseler les casseroles et de défoncer les bouillottes, la créature sordide que Thérèse a placée dans la cuisine suffira à sa tâche, car il me semble entendre en ce moment dans la cuisine des bruits désastreux.
A. FRANCE, Le Crime de Sylvestre Bonnard, 1881, p. 450.
P. métaph. (cf. TAINE, Derniers Essais de critique et d'hist., 1893, p. 38 : consteller et bosseler la trame du style) :
2. Aimer les trompettes, les flûtes,
Être prêt à s'évanouir
Quand le son qui se répercute
Bosselle l'âme de plaisir.
A. DE NOAILLES, Les Éblouissements, 1907, p. 382.
P. ext. :
3. Dépouillée, sans bois, sans herbes, la montagne même est sculpture. Les pierres affleurent partout, semblables à des ossements. D'énormes vertèbres, des ischions monstrueux bossellent le sol.
É. FAURE, L'Esprit des formes, 1927, p. 81.
Arg. Battre (qqn). (Le) frapper sec (cf. LE BRETON 1960).
B.— Emploi pronom. [Surtout en parlant d'un obj. de métal] Être déformé par des bosses. En tombant, ce plat d'étain ancien s'est bosselé (DUB.).
P. ext. :
4. ... l'hôpital change de couleur, devient rouge. Sa forme nette ne tient qu'à sa masse : sous chaque coup du 155 qui le pilonne, il se creuse, se bosselle ou s'aplatit légèrement, comme le fer rouge sous les coups du marteau.
MALRAUX, L'Espoir, 1937, p. 780.
Prononc. et Orth. :[], (je) bosselle []. Fait partie des verbes en -eler qui doublent l devant un e muet (cf. BESCH. Conjug. 1961, p. 26). Étymol. et Hist. 1. 1170-1191 « déformer par des bosses » (BÉROUL, Tristan, éd. E. Muret & L. M. Defourques, 3626); 2. av. 1643 « travailler, modeler en bosses » (Phil. de Hurges dans Mém. de la sté hist. de Tournai, V, 183 dans GDF. Compl.). Dér. de bosse1; suff. -eler. Fréq. abs. littér. : 13.

bosseler [bɔsle] v. tr. [CONJUG. appeler.]
ÉTYM. 1170; de 1. bosse.
1 Déformer par des bosses. Bossuer, cabosser. || Que vous êtes maladroit ! Vous avez bosselé cette cafetière d'argent (Littré).
(Sujet n. de chose). Former des bosses sur (qqch.).
1 Dans un de ces amas qui bosselaient irrégulièrement la plaine, quelque chose de plus vague qu'un spectre se leva.
Flaubert, Salammbô, XIII.
2 (XVIIe). Techn. Travailler en bosse, en relief (les pièces d'orfèvrerie).
——————
se bosseler v. pron.
Se déformer par des bosses. Bossuer (se). || Cette écuelle s'est bosselée en tombant.
——————
bosselé, ée p. p. adj.
ÉTYM. (XIIIe).
1 Techn. Qui a subi un travail de bosselage. || Cuiller bosselée.
2 Cour. Qui présente des saillies, forme des bosses. || Les feuilles des choux sont bosselées. || Un terrain tout bosselé. Accidenté.
Spécialt (en parlant de l'anatomie d'un être animé). || Mâchoire bosselée. || Crâne bosselé.
2 (…) son corps robuste, taillé à la serpe, surmonté d'une tête bosselée qui ressemblait à une grosse racine blanchie et dépouillée par un séjour au fond des mers.
Claude Lévi-Strauss, Tristes tropiques, p. 7.
DÉR. Bosselage, bosselard, bossellement, bosselure.
COMP. Débosseler.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bosseler — Bosseler, Bosselé, ont la mesme signification, mais sont moins usitez …   Dictionnaire de l'Académie française

  • bosseler — (bo se lé) ; je bosselle, je bosselais, je bosselai, je bossellerai, je bossellerais, que je bosselle, que je bosselasse, bosselant, bosselé, v. a. 1°   Travailler en bosse de la vaisselle, de l argenterie. 2°   Déformer par des bosses. Que vous… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • BOSSELER — v. tr. Travailler en bosse. Il ne se dit guère qu’en parlant de la vaisselle, de l’argenterie. Bosseler de la vaisselle. SE BOSSELER signifie Se bossuer. Cette écuelle s’est bosselée en tombant. Le participe passé BOSSELÉ, ÉE, se dit… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • BOSSELER — v. a. Travailler en bosse. Il ne se dit guère qu en parlant De la vaisselle, de l argenterie. Bosseler de la vaisselle.   Il se dit quelquefois dans le sens de Bossuer, et alors on l emploie surtout avec le pronom personnel. Cette écuelle s est… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • bosseler — vt. , bossuer => Bomber, Cabosser …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Don Bosseler — Position(s) Fullback Jersey #(s) 31 Born January 24, 1936 (1936 01 24) (age 75) Wethersfield, New York Career information …   Wikipedia

  • Бесселер Г. —         (Bosseler) Генрих (2 IV 1900, Дортмунд Хёрде 25 VII 1969, Лейпциг) нем. музыковед (ГДР). Изучал музыковедение у В. Гурлитта во Фрейбурге, Г. Адлера и В. Фишера в Вене и у Ф. Людвига в Гёттингене. С 1925 преподавал в ун тах Фрейбурга,… …   Музыкальная энциклопедия

  • bossuer — [ bɔsɥe ] v. tr. <conjug. : 1> • 1564; de bossu « déformé par des bosses » ♦ Déformer accidentellement par des bosses. ⇒ bosseler, cabosser. Bossuer une timbale en argent. Par ext. Rendre inégal (une surface) en formant des bosses. « Sur le …   Encyclopédie Universelle

  • débosseler — [ debɔs(ə)le ] v. tr. <conjug. : 4> • 1807 ; de dé et bosseler ♦ Techn. Supprimer les bosses de. Débosseler une pièce d argenterie. ⊗ CONTR. Bosseler, cabosser. ● débosseler verbe transitif Faire disparaître les bosses d un objet métallique …   Encyclopédie Universelle

  • bossellement — [ bɔsɛlmɑ̃ ] n. m. • 1818; de bosseler ♦ Action de bosseler; résultat de cette action (⇒ bosselure). « le bossellement régulier de la colonne vertébrale » (Troyat). ● bossellement nom masculin Action de bosseler ; état de ce qui est bosselé. ●… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.